5 régimes alimentaires analysés et LE régime idéal [MAJ: 04/01/2017]

Cétogène, Paléo, Vegan, Montignac… Tellement de types d’alimentation différents que le choix d’un seul devient de plus en plus compliqué. Pour vous, je vais décortiquer les principaux d’entre eux et vous aider à choisir le bon.

MAJ: 04/01/2017

Cela fais plusieurs mois que je n’ai pas publié d’articles sur mon blog, et cela fais plusieurs mois que j’expérimente d’autres modes de vie. Aujourd’hui je ne suis plus convaincu parce que j’ai pu écrire dans cet article et je m’en excuse. Peut-être ai-je été trop rapide, peut-être aurais-je dû attendre de faire mes propres expériences avant d’affirmer certaines choses ? Ce qui est sûr c’est qu’aujourd’hui je ne suis plus Pegan, ni même paléo par la même occasion puisque j’ai décidé d’arrêter toute protéine animale (excepter les fromages de brebis/chèvres (cuits) de temps en temps). Je pense que passer par ces étapes, ces différents régimes, ces différents « modes de vie » auront été nécessaire pour moi, mais également pour mon corps afin de s’adapter et de s’habituer aux changement qui se sont développés. J’ai diminuer peu à peu ma consommation de viande, de poissons puis d’œufs jusqu’à finalement ne plus en consommer car je n’en ressentais plus la nécessité ni même une grosse envie. Donc je préfère à présent vous avertir avant la lecture de cet article que certains propos peuvent être un peu faussé, à vous d’en juger. je n’ai actuellement pas le temps de reprendre chacun de mes articles, certes il n’y en a pas beaucoup, mais je préfère plutôt revenir prochainement et recommencer mes publications avec un tout nouveau regard, de toutes nouvelles expériences et de vraies connaissances à partager avec vous. Certaines informations sur cet article peuvent tout de même être utiles, ce pourquoi je ne le supprime pas. Bonne lecture et à bientôt.

Nicolas

Un à un je vais décrire les différents régimes alimentaires que l’on peut entendre au quotidien et vous conseiller quand à leur éventuel bienfait ou méfait. Tout cela sera bien sur accompagné d’études médicales afin de vous apporter davantage de preuves.

Je rappelle qu’un régime alimentaire ne cherche pas forcément à vous faire perdre du poids, il définit simplement la façon dont un organisme se nourrit. Cependant, chaque régime alimentaire a ses objectifs et « utilités », l’un sera peut-être dans l’optique de vous faire perdre de la masse graisseuse tandis que l’autre réduira votre taux de cholestérol ou bien vos risques de diabète. Mais dans les régimes que je vais vous présenter tous seront adaptables en fonction de vos envies et de vos objectifs propres, donc n’ayez crainte, c’est vous qui décidez !

 

Le régime Paléolithique

Revenons-en aux origines !

Le régime Paléo est l’alimentation de nos ancêtres, ceux qui étaient en bonne santé et qui mourraient, non pas de maladies, mais des différents prédateurs et dangerosités de la nature.

Que mange-t-on dans le régime Paléo ? Du brut, du vrai !

Aliments autorisés

  • Viandes : bœuf, porc, poulet, canard..
  • Poissons gras : truite, saumon (attention, produit à consommer exclusivement bio à cause des traitements qu’il subit)..
  • Fruits de mer : crevettes, crabes..
  • Autre : thon/maquereaux/sardines en boite, foies de morue.
  • Fruits 
  • Fruits secs : abricots, figues, dattes, pruneaux
  • Légumes frais 
  • Graisse de canard ou huile de coco désodorisée pour la cuisson, et l’huile d’olive pour les crudités.
  • Huile de coco pour la préparation des desserts
  • Oléagineux (Amandes, noix de cajou, noisettes…).
  • Herbes de Provence, origan, cumin, curry, curcuma, poivre, mélanges de baies, gingembre, basilic, piment, mélange 4 épices, moutarde, etc.

Aliments interdits

  • Céréales : Blé, riz, maïs, pâtes, pain, semoule, boulgour, céréales du petit déjeuner, muesli, biscottes, cracottes, gâteaux, brownies, biscuits, farines de tout type, vermicelles, raviolis, Biscuits apéros, crackers, bière (houblon)
  • Sucres & féculents : Pomme de terre, purée, petit pois, quinoa, purée de marrons, Nutella, confiture industrielle, sucre en poudre, pop corn, bonbons, chocolat (si moins de 74%), chocolat en poudre, barres chocolatées, sirops
  • Légumineuses : lentilles, haricots blancs, pousses de soja, pois chiches
  • Huiles : Huiles de tournesol, d’arachide, de maïs, de colza
  • Autres : soupe en boite, sauce spaghetti, ketchup, chips, préparation pour gâteaux/ crêpes
  • Produits laitiers: lait, fromages, yaourts, margarine, crèmes-dessert
  • Sucres: jus de fruits (si sucres ajoutés), sodas
  • Autres: saucisses type knacki, tofu
  • Céréales: pizza, quiches, tartes salées ou sucrées, petits fours
  • Sucres: crème glacée, barres chocolatées
  • Autres:  repas surgelés, poisson pané, cordons bleus,   frites, nuggets

Cette liste (légèrement modifiée par mes soins) provient du site paleo-regime.fr. Elle est non exhaustive et donne une idée de ce qu’est le régime paléo.

En bref, le régime Paléo ne se résume pas à vivre comme le faisaient nos ancêtres, mais plutôt à une non-consommation des aliments industriels, des produits laitiers, des céréales non complètes ainsi que d’une grande majorité de sucres. Attention également à la cuisson, elle détruit bon nombre de nutriments et au-delà de 100°C il n’y a presque plus d’intérêts nutritionnels. Le mode de vie Paléo implique donc une cuisson plus douce et si possible à la vapeur. Ce régime s’adresse à toutes personnes souhaitant diminuer sa fatigue, ses problèmes allergiques récurrents, ses faiblesses immunitaires ainsi qu’à ceux souhaitant revenir à un mode de vie plus « brut », plus naturel quoi ! Vous pouvez même vous balader nu dans la nature pour encore plus de réalisme..

Mon conseil : Ce régime a de très bonnes bases, il permet à quiconque ne voulant pas trop se restreindre de perdre du poids et de se sentir plus en forme tout au long de la journée. Une petite remarque, en plus des règles de bases, essayez de faire attention aux indices glycémiques des aliments et de ne consommer que des aliments à IG bas/moyens. C’est celui que je pratique en règle général, je vous expliquerais après en quoi mon alimentation diffère légèrement.

A qui s’adresse-t-il ?

Aux personnes ayant des problèmes de santé récurrents comme des rhumes, des allergies, de la fatigue.. Mais aussi à ceux ou celles qui ne peuvent se passer de viandes/poissons et qui privilégient les protéines et les bonnes graisses. Egalement pour les personnes souhaitant réguler leur glycémie (diabète de type 2).

Les études médicales qui en parle.. : (résumés en français, cliquez pour voir l’étude en anglais)

Le régime Vegan

Parce que manger un animal, c’est mal.

Déjà plus connu et très en vogue, le régime, ou plutôt mode de vie, Vegan fait l’unanimité pour les défenseurs des animaux et de la santé en général.

Son principe clé :

  • Ne consommer aucun produit animal. Ni viandes, ni poissons, ni œufs, ni produits laitiers, ni miel.. Bref, rien qui touche de près ou de loin aux animaux.

Un vrai vegan luttera contre la maltraitance animale et partagera son idéal à voix haute sans crainte d’être « différents » aux yeux des autres. Mais un tel consommateur aura également une tendance à consommer naturel, soit local soit bio.. ou bien les deux ! Ce type d’alimentation se veut pour tout ceux qui décident d’arrêter leur consommation animale, de mon côté j’ai quand même quelque doute sur des aliments qui pour moi pourraient être autorisés, notamment le miel (et la gelée royale qui est un puissant remède naturel).vegan- régime alimentaire - abc-nutrition.com

Mon conseil : Être Vegan implique de respecter à la fois son corps et la nature, deux principes que je tiens à cœur. Si vous vous sentez apte à suivre ce mode d’alimentation, dans ce cas, suivez-le car c’est un des meilleurs à suivre à la fois pour notre santé que pour notre avenir sur cette jolie planète. La seule modification que j’apporterais serait de réduire également sa consommation de sucres (glucides), privilégier les aliments à indice glycémique bas/moyens et pour les hommes, arrêter le soja, car sa contenance en œstrogènes est trop importante pour nous, et cela risque d’être plus négatif que positif malgré sa forte teneur en protéines.

A qui s’adresse-t-il ?

Aux personnes qui protègent autant leur environnement que leur santé, ceux qui sont en lien avec la nature de près ou de loin. Sans être sectaire, je réserverais ce mode d’alimentation aux non sportifs, principalement en raison de la « faible » variété de protéines végétales qui se substituent à celles animales. Attention, il en existe pleins (voir plus bas dans l’article), et je suis totalement pour varier son alimentation alors je vous apporte tout mon soutien pour suivre ce régime !

Les études médicales qui en parle.. : (résumés en français, cliquez pour voir l’étude en anglais)

Le régime Montignac

Les indices glycémiques, c’est magique !

Très simple, ce régime s’adresse à tous ceux souhaitant perdre du poids et de la masse graisseuse facilement sur la durée. j’en ai déjà beaucoup parler à travers mes articles sur l’indice glycémiqueMontignac - régime alimentaire - abc-nutrition.com et sur comment perdre du poids grâce à mes 4 conseils.

Pour suivre ce régime il suffit donc de consommer des aliments à indice glycémique bas voire moyen, et bien sûr abandonner tous les sucres concentrés, sans avoir d’autres vraies restrictions.

Les bienfaits du régime Montignac (selon leur étude scientifique):

  • réduction calorique spontanée tout en étant pleinement rassasié
  • diminution du poids et du tour de taille
  • diminution de la glycémie et de l’insuline sur la journée
  • diminution du taux d’insuline à jeun et lors d’une hyperglycémie provoquée
  • diminution du taux de cholestérol total
  • amélioration du ratio cholestérol total sur HDL-cholestérol
  • diminution spectaculaire de 35% du taux de triglycérides
  • augmentation de la taille des particules denses de LDL-cholestérol
  • diminution de l’hyperinsulinisme et de l’insulinorésistance

Je vous redonne la liste à suivre et plus d’informations concernant ce régime se trouvent sur le site même de Montignac. Voici la liste.

Mon conseil : L’indice glycémique, oui il faut y faire grandement attention quand on tient à sa santé et à l’aspect physique de son corps, donc oui je conseille ce régime. Mais, et parce qu’il y a un « mais », il n’est pas suffisant. En effet, en plus de faire attention aux indices glycémiques il est important de réduire sa consommation en produits laitiers, de un parce qu’ils augmentent rapidement le sucre dans le sang et de deux parce qu’ils provoquent fatigue, excès d’allergies, problèmes digestifs, risques de cancer etc.

A qui s’adresse-t-il ?

Aux personnes souhaitant perdre de la masse graisseuse, aux diabétiques ou à ceux craignant de le devenir, aux personnes hyper-actives ou au contraire quotidiennement fatiguées mais également à celles et ceux souhaitant une meilleure forme.

Les études médicales qui en parlent.. : (résumés en français, cliquez pour voir l’étude en anglais)

Le régime Cétogène

Manger gras, c’est manger mieux.

Un peu moins connu, ce régime se résume en consommant moins de sucre et plus de (bonnes) graisses. Par le fait de moins consommer de sucre il permet de réduire les risques de cancer, car en effet celui-ci se nourrit de sucre, mais également de mieux maîtriser son poids.

L’avantage du régime Cétogène c’est qu’il permet de manger un assez large éventail de produits, de simplement réduire ses apports en glucides en privilégiant ceux en lipides puis en protides. Car, rappelons le, le corps ne nécessite pas un apport extérieur en glucides étant donné qu’il fabrique lui-même les glucides dont il a besoin à travers les protéines et les graisses.diète_cétogène abc-nutrition.com

Mon conseil : Ce régime suit en grande partie mon idée d’une meilleure alimentation, moins de sucre et plus de lipides/protides. Je me répète mais, la seule chose que j’ajouterais serait d’aussi réduire sa consommation en produits laitiers afin de réduire les problèmes qu’ils occasionnent. Donc oubliez cette tablette de beurre présente sur la photo !

A qui s’adresse-t-il ?

Aux personnes souhaitant s’éloigner en priorité des cancers et à celles et ceux voulant un régime simple mais efficace pour commencer à améliorer leur santé. Egalement aux personnes épileptiques, voir études ci-dessous.

Les études médicales qui en parlent.. : (résumés en français, cliquez pour voir l’étude en anglais)

Le régime Fodmap

Le mal de ventre ? C’est du passé !

Alors alors.. Ce régime mériterait tout un article (peut-être à l’avenir ?) car il s’adresse principalement aux personnes ayant des problèmes digestifs chroniques, ceux qui pensent que le sans-glutenfodmap - abc-nutrition.com est la solution à tous leur maux en l’occurrence. Et disons que c’est un peu à la mode d’arrêter le gluten. Sauf que seulement peu de gens sont réellement touchés par une intolérance au gluten, et beaucoup plus par une intolérance en un certain groupe d’aliments, les FODMAP. Si vous vous sentez concerner et que vous souhaitez approfondir le sujet, un très bon site en parle et une liste d’aliments FODMAP y est même ajouté, jetez-y un œil ! ICI

Pour le pratiquer il suffit d’éliminer pendant une période une grande partie des aliments FODMAP jusqu’à ne plus avoir de douleurs à l’estomac, puis de les réintégrer un par un pour déceler l’intrus, celui qui nous provoque ce « mal de ventre ».

Mon conseil: Franchement, si vous avez des problèmes digestifs et des douleurs, je vous conseille de tenter cette méthode, bien plus que le sans-gluten ! C’est une mode, sincèrement, vous verrez que le sans-gluten élimine des aliments contenant donc du gluten et qui sont finalement riche en FODMAP, mais que certains produits comme le maïs s’avèrent également riche en FODMAP ! Pourtant, vous savez bien que le maïs est un élément clé du sans-gluten.. Oui vous pouvez douter je vous comprends mais bon, pas la peine d’épiloguer, essayez le régime FODMAP si vous avez des douleurs d’estomac, je suis sur que tout ira mieux après ! 🙂 

A qui s’adresse-t-il ?

Aux personnes avec des troubles digestifs, des maux de ventre récurrents, de l’arthrose, des maladies auto-immune.. Si vous avez essayé un régime sans gluten et qu’il a amélioré ces points précédents, c’est soit que vous êtes effectivement intolérant(e) au gluten soit simplement que vous êtes sensible au FODMAP du blé et que donc ce régime vous est adapté.

Les études médicales qui en parlent.. : (résumés en français, cliquez pour voir l’étude en anglais)

 

Alors, quel régime choisir ?

Nous devons en choisir un seul ? Alors me concernant, aucun.

Quoi ?! Il nous parle de tous ces régimes pour finalement nous en conseiller aucun ?!

Mais non ! Rassurez-vous, je vais vous aider à donner un nom à l’alimentation idéale selon moi. Selon mon régime à moi en fait. Et je pense que le meilleur des régimes est un mélange de plusieurs d’entre eux. Notamment le Paléo, celui de Montignac et le Vegan, qui pour moi sont les plus intéressants pour ceux qui consomment encore quelques produits animaux sans pour autant en faire leur exclusive consommation. Et devinez quoi ? Il existe un régime quasi similaire déjà existant ! Et oui et on le nomme régime Pegan.

Paléo + Vegan = Pegan ?!

En effet, c’est bien l’addition, ou plutôt la fusion, de ces deux régimes qui ont donné le nom de Pegan. Ça y-est ! On le tiens notre régime idéal ! Enfin presque.. Laissez moi vous expliquer.

LE régime Pegan

75% Fruits & Légumes, 25%  Protéines animale

Qu’est ce qui pourrait être mieux qu’un régime interdisant les produits industriels, les produits laitiers, réduisant la consommation animale, augmentant celle des fruits et légumes et vous menant vers une éthique plus proche de la nature tout en affinant la silhouette pour retrouver une belle et tonique forme ?! Je ne pense pas qu’il en existe beaucoup, du moins, il y a peu d’autres possibilités à ce jour pour suivre un aussi bon mode de vie.

« Comment doit-on manger ? Après 30 ans de recherches en nutrition, des milliers d’analyses scientifiques et des milliers de patients traités avec l’alimentation, je vote pour être Pegan ! »

Mark Hyman, Directeur Médical au centre hospitalier de Cleveland et dix fois #1 au New York Times des meilleurs auteurs.

Grâce au régime Pegan, vous allez pouvoir suivre les principes d’un Paléo tout en allégeant votre consommation animale, en vous rapprochant de plus en plus vers celle d’un Vegan. Dans le régime Paléo on met un point fort sur la viande et le poisson, afin d’obtenir beaucoup de protéines, mais pourquoi ne pas varier un peu ces aliments avec ceux que les Vegan utilisent pour combler ces manques !

Pour remplacer la viande, vous avez le choix !
Pour remplacer la viande, vous avez le choix !

Personnellement je préfère m’orienter vers un régime Pegan plutôt que Vegan, du moins pour le moment, car je manquerais très certainement de protéines. Oui, je ne mange pas de tofu car cela contient du soja et je ne suis pas totalement pour le soja, surtout pour les hommes (vous l’aurez compris), et le tofu est pourtant un aliment important pour un Vegan. Du coup, je préfère encore consommer un peu de viande et de poisson pour combler ces manques et rester en bonne santé. A savoir que l’augmentation des risques de cancer ne sont pas prouvés concernant la consommation de viandes et de poissons, il n’y a pas de réelles preuves scientifiques que cela soit liée.

Mon conseil : En plus de ce que je viens déjà de dire, et en sachant que ce régime est déjà très complet (celui du Paléo + le mode de vie Vegan), je rajouterais encore une fois que si vous surveillez également les indices glycémiques de vos aliments (manger des IG bas/moyens) alors là vous aurez, selon moi, LE régime parfait. Sincèrement, et les changements seront plus rapides que vous ne le pensez, tant sur le plan psychologique que physique.

A qui s’adresse-t-il ?

A toute personne voulant s’approprier un mode de vie plus sain, avec l’alimentation qui va avec. Devenir Pegan, c’est être différent, l’admettre, l’affirmer et en être fier. Se cacher c’est prendre le risque de ne plus savoir quoi dire face à vos collègues de travail quand l’heure du déjeuner arrive. Alors si vous souhaitez combiner tous les bons côtés des régimes alimentaires connus  et qu’aucun ne vous a au préalable plu ou tenté alors celui-ci sera le bon. Je vous assure qu’avec un tel régime, un tel mode de vie, vous vous sentirez tellement mieux dans votre corps et dans votre tête. Cependant, cela nécessite un tant soit peu de cuisine et de temps pour choisir de bons aliments. Mais nous n’avons rien sans quelques sacrifices. N’oubliez pas, manger ce qu’il vous plait, et si vous faîtes quelques écarts de temps en temps ce n’est pas très grave, le tout est de changer au fur et à mesure. Il y a tout juste un an, je mangeais encore assez régulièrement au Mcdo avec des amis et collègues de travail. Aujourd’hui je n’y vais plus du tout. Je ne suis plus tenté et je dirais même que cela me dégoûte, quand on a goûté aux vraies saveurs des aliments bruts je vous assure qu’on fait la différence, très facilement d’ailleurs.


En conclusion

Tous ces régimes ont leurs avantages et inconvénients propres à eux, même si j’avoue avoir un penchant pour le « nouveau » régime Pegan, qui me semble très bien pour ne manquer d’aucun nutriments. C’est à vous par la suite de choisir celui qui vous semble le plus approprié, celui que vous penserez pouvoir suivre ou bien même la combinaison entre plusieurs qui vous paraît la plus bénéfique. Car oui, c’est un choix d’alimentation, mais bien plus que ça, je dirais que c’est un mode de vie que vous adoptez et pour cela il doit vous plaire, sinon vous l’abandonnerez. Mais rien ne vous oblige à adopter le premier que vous essaierez bien au contraire ! Essayer c’est parfait quand nous ne sommes pas sûrs de nous, une expérience est toujours bonne à prendre !

N’hésitez pas à partager votre propre régime, votre propre mode d’alimentation et mode de vie ! Et surtout, si vous avez la moindre question ou la moindre hésitation pour faire le premier pas, je serais ravi de vous aider et de vous faire partager mes propres expériences.

A très bientôt,

Nicolas B.