Le petit déjeuner, et s’il fallait l’oublier ? [MAJ: 04/01/2017]

Aaah ce fameux petit-déjeuner, tant promu par notre société et pourtant si controversé. Avouez, après avoir pris un bon petit-déjeuner, vous avez tous ce « petit » gargouillement en milieu/fin de matinée et cette faim dévorant votre concentration. Vous voulez être plein d’énergie toute la matinée et être efficace au travail ? Alors dîtes adieu à ce repas quotidien.

MAJ: 04/01/2017

Cela fais plusieurs mois que je n’ai pas publié d’articles sur mon blog, et cela fais plusieurs mois que j’expérimente d’autres modes de vie. Aujourd’hui je ne suis plus convaincu parce que j’ai pu écrire dans cet article et je m’en excuse. Peut-être ai-je été trop rapide, peut-être aurais-je dû attendre de faire mes propres expériences avant d’affirmer certaines choses ? Ce qui est sûr c’est qu’aujourd’hui je ne suis plus Pegan, ni même paléo par la même occasion puisque j’ai décidé d’arrêter toute protéine animale (excepter les fromages de brebis/chèvres (cuits) de temps en temps). Je pense que passer par ces étapes, ces différents régimes, ces différents « modes de vie » auront été nécessaire pour moi, mais également pour mon corps afin de s’adapter et de s’habituer aux changement qui se sont développés. J’ai diminuer peu à peu ma consommation de viande, de poissons puis d’œufs jusqu’à finalement ne plus en consommer car je n’en ressentais plus la nécessité ni même une grosse envie. Donc je préfère à présent vous avertir avant la lecture de cet article que certains propos peuvent être un peu faussé, à vous d’en juger. je n’ai actuellement pas le temps de reprendre chacun de mes articles, certes il n’y en a pas beaucoup, mais je préfère plutôt revenir prochainement et recommencer mes publications avec un tout nouveau regard, de toutes nouvelles expériences et de vraies connaissances à partager avec vous. Certaines informations sur cet article peuvent tout de même être utiles, ce pourquoi je ne le supprime pas. Bonne lecture et à bientôt.

Nicolas

Je sens que dans vos esprits, le doute commence à peser. Non, je ne suis pas fou. Je sais que depuis votre enfance on vous bourre le crâne avec ce moment de la journée et ce fameux dicton :

Un petit-déjeuner de roi, un déjeuner de prince, un dîner de pauvre.

Mais qui a bien pu écrire une chose pareille. Sûrement un paysan de l’époque cherchant à écouler ses stocks de blés !

Blague à part, revenons-en à aujourd’hui.  Le petit-déjeuner français type se compose d’une boisson chaude (café, thé, lait..), de céréales (pain, cracottes, céréales industrielles..), de graisse animale (beurre) et/ou de pâte à tartiner et confitures. Ah oui, et un verre de jus de fruits pour certains. En gros, il ressemble à ça.

La première remarque que j’ai a faire, c’est qu’il est bien trop sucré. Entre les céréales, qui sont bourrées de blé (IG~85), et les pâtes à tartiner composées à 99% de sucre, si avec ça vous ne tombez pas en hypoglycémie à la fin de la matinée, dîtes moi votre secret. Ah si pardon, je le connais votre secret, prendre un en-cas (encore sucré) pour combler le manque c’est ça ? Je ne vous en veux pas, je faisais la même chose il y a peu de temps.

Maintenant, analysons le un peu plus en détail.

La boisson chaude

La boisson chaude, je suis ni pour ni contre, cela dépend de sa qualité et de son intérêt nutritionnel. Le café peut permettre une stimulation passagère mais n’est pas naturellement accepté par le corps humain, la stimulation viendrait donc d’une réaction d’autodéfense du corps face à ce liquide étranger. A forte dose il devient très dangereux, je conseille donc de le limiter.
Le thé, cela dépend encore une fois duquel vous choisissez, par exemple, un thé vert sera plus appréciable qu’un thé noir car sa théine (la caféine du thé vert) est mieux tolérée par l’organisme.
Si vous hésitez entre café ou thé et que la différence de taux de caféine les composants vous inquiète, voici une page qui pourra vous aider à choisir : Ici

Le lait animal

Au sujet du lait, je suis totalement opposé et je vous interdit même de continuer à boire du lait de vache ! Si vous en consommer, arrêtez. Tout de suite. C’est vraiment la boisson à ne pas consommer, elle détruit l’organisme à petit feu. Il y a tellement d’effets négatifs que je ne pourrais pas tous les citer ici (développement de cancers, diabète, rhumes quotidiens, accentue les allergies…). Vous pourrez trouver un peu plus de détails sur ce site : Ici
En ce qui concerne les laits de chèvre ou de brebis, disons que ce sera toujours mieux que le lait de vache si vous préférez les laits animaux. Évitez d’en surconsommer sinon vous aurez toujours les symptômes liés à la consommation de lactose, lien commun entre ces laits et celui de vache.

Le lait végétal

Différents laits végétaux
Différents laits végétaux

Par contre, un lait qui se popularise de plus en plus et que j’ai adopté depuis déjà de nombreuses années, c’est le lait végétal. Un lait aux amandes, aux noisettes.. c’est si bon et si pur ! Avec un bon verre, vous faîtes le plein en minéraux essentiels et pour la plupart ils sont très riche en antioxydants. Ils peuvent vous fournir des vitamines, des oméga, des protéines, du fer, du magnésium, du potassium, du zinc et même du calcium ! En plus, on embête pas nos amis les animaux, d’une pierre deux coups, c’est pas beau ça ? Bon par contre ça coûte cher je dois l’avouer.. Mais depuis peu de temps j’ai trouver LA solution pour faire des économies tout en me régalant encore plus qu’avant. Faire mon propre lait végétal. Vous pensez que c’est compliqué ? Vous vous trompez. Je ferais un article et peut être même une petite vidéo sur le sujet, c’est franchement très rapide à faire et c’est super onctueux. Vous mixez 1 litre d’eau avec 100 à 120g de noix du type que vous voulez en ayant bien pris soin de laisser tremper le bon nombre d’heure vos noix au préalable, après vous filtrez le tout et tada ! Votre lait est prêt à être dégusté. J’en reparlerai j’ai dis ! Rooh, ne soyez pas si impatient ! 🙂

Attention à la température !

Dernier point sur les boissons, ne les buvez pas « brûlantes » (<70 degré celsius), cela risquerait de vous brûler l’œsophage augmentant ainsi les risques de cancer. De plus, cuit à trop haute température, un lait végétal par exemple perdrait tout son intérêt nutritionnel car ses nutriments seraient détruits.

Le jus de fruits

Le jus de fruits.. On pourrait penser ce mélange de fruits délicieux autant pour nos papilles que pour notre organisme mais malheureusement ce n’est pas vraiment le cas. Un jus de fruit basique est le résultat d’une mixture de nombreux, très nombreux, fruits. Or le problème est là, en un verre vous allez peut-être ingurgiter, dans le cas d’un jus d’orange, l’équivalent de 4 à 5 oranges ! Auriez-vous manger 4 à 5 oranges en si peu de temps ? Non je ne pense pas, du moins c’est déconseillé quotidiennement. Trop de fruits tue les fruits. N’oubliez pas que les fruits contiennent naturellement du fructose et le fructose est un sucre, et je ne vous apprends rien en vous disant que le sucre n’est pas ce que l’on a le plus besoin. Au contraire, la plupart du temps on cherche à l’éliminer. Il est donc clair d’éviter de consommer des jus de fruits tous les jours, qu’ils soient bio ou non, cela ne change pas leur teneur en sucre. Et si vous en consommez, achetez au minimum un jus de fruits sans sucre ajouté, donc avec seulement du fruit dedans. Et bio si possible, mais ça c’est pour vous éviter les pesticides et autres désagréments.

Les céréales

Pour les céréales, pas besoin de chercher bien loin, sans même parler de gluten, car j’y consacrerai un sujet également. Le simple fait que la farine blanche de blé possède un indice glycémique de 85 et que ses frères et sœurs varient pour un minimum de 45 avec la farine intégrale, me force à vous indiquer de réduire voir de ne pas consommer de céréales, au moins le matin. Ou alors choisir des farines à IG moyen/bas comme les intégrales ou bien des cracottes de sarrasin, une très bonne alternative au pain ! Si vous n’avez pas lu mon article sur les indices glycémiques il est encore temps ! Juste ici. Tout ça dans un but d’éviter de prendre bêtement des graisses là où vous voulez en perdre mais également de réduire les risques du diabète.

Les pâtes à tartiner et autres sucreries

Dans le même sens, les pâtes à tartiner et autres sucreries tel que les confitures sont des nids à sucre. En consommer c’est s’exposer à une hausse d’énergie pendant une à deux heures puis une retombée immédiate provoquant hypoglycémie, mauvaise humeur, fatigue, baisse de concentration.. la liste est longue. L’alternative est dans les purées d’oléagineux (amandes, noix..) à tartiner mais également dans l’huile de coco, une très bonne variante du beurre, avec un goût délicat de noix de coco sucrée. Ces deux palliatifs vous apporteront bien plus de nutriments que le beurre ou autre produits issu de la vache. Concernant l’huile de coco, vous serez surpris d’apprendre qu’elle est un atout minceur. En effet, plusieurs études ont montré que les huiles riches en triglycérides à chaînes moyennes (des acides gras particuliers qui de par leur structure sont vite métabolisés et apportent plus rapidement de l’énergie aux cellules) comme l’huile de coco pouvaient aider à perdre du poids et de la graisse, notamment pour les personnes obèses ou en surpoids, lorsqu’elles remplacent les matières grasses habituelles de ces personnes. (source) Donc ne vous inquiétez pas, concernant les apports de ces purées ou huiles elles ne sont que bénéfiques pour l’organisme, ce sont des bonnes graisses et elles ne vous feront pas grossir, au contraire.

Si vous souhaitez en apprendre plus concernant cette merveilleuse alternative aux graisses animales qui ne vous veux que du bien, je vous conseil ce super article du blog bonheuretsante.fr de Nathalie Marty, une très bonne synthèse du quand, comment et pourquoi utiliser l’huile de coco!

Huile de coco bio

Attention, ce que je recommande est pour une personne lambda qui pratique peu de sport. Si vous êtes un gros sportif, les régimes peuvent s’avérer différents et les besoins également.

Voilà tout concernant votre petit repas du matin, déjeunez léger, très léger, et surtout, évitez le sucre ! Privilégiez les protéines à ce moment clé de la journée. C’est pour votre bien être quotidien avant tout. A titre personnel, j’ai très rapidement vu les effets de moins, voir de ne plus déjeuner le matin. Plus d’énergie, moins cette sensation de faim dans la matinée, plus du tout d’hypoglycémie, oui ça m’arrivait souvent ! Et enfin, un poids plus léger et moins de graisses apparentes.. Tout cela en à peine quelques mois. Je vous laisse essayer, tenez moi au courant de vos évolutions et n’hésitez pas à intervenir dans les commentaires !

A très bientôt,

Nicolas